Les Maux Camés

20 juillet 2019

La chanson du hérisson (pour vos enfants, petits-enfants, voire plus...:-) )

 

 

Dans le jardin desséché

Erre le hérisson…

Une soucoupe ébréchée

Une goutte d’eau puis un frisson…

 

Car à l’autre bout

Avec un cou tout tordu 

Sortie de derrière les bambous

Accourt une petite tortue !

 

Le p’tit hérisson s’hérisse

Et pique et pique : « quelle époque ! »

S’écrie la tortue rouge écrevisse

Avant de s’échapper pour pas qu’elle écope !

 

C’est qu’elle sait qu’un hérisson

Tous piquants dehors ça se met en boule

Si nous le saisissons

Alors vite dit-elle destination Istanbul !

 

C’est ainsi que la tortue

Sous sa carapace se carapate

Chapeau pointu turlututu

En passant par les Carpates.

 

Et depuis

Dans le jardin desséché

A l’appui sur le puits

Près de la soucoupe ébréchée

 

On entend le p’tit hérisson

Chanter : 

« Am stram gram

Pic et pic et colégram

Bour et bour et ratatam

Am stram gram…

 

Court  encore plus vite madame…

Ou je te pique pique pique ! »

 

Dominique Montalieu

« détourneur de mots »

Inédit 07.2019

Posté par Jeff labrit à 20:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]


04 juillet 2019

 

Sur la pointe des pieds

 

Je me hausse

Sur la pointe des pieds

Tu te gausses

Ah ! Tu m’épiais !

 

Aïe ! Une bosse

Tu vas me la copier

Je me déchausse

Mais c’est pas l’pied :

 

Faire un gosse

C’est pas si simple

Adossé à un clapier !

 

A bien y réfléchir

J’aurais pt’être mieux fait

De te poser un lapin !

 

Dominique Montalieu

« détourneur de mots »

Inédit 07.2019

Posté par Jeff labrit à 15:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 avril 2019

Au marché

 

 

Il y a au marché

Des marchands de senteur

Il y a plus cachés

Des marchands de candeur.

 

Et pour le quart d’heure

Près du faiseur de miel

Deux ou trois cardeurs

Ces marchands de sommeil.

 

Si vous avez encore le blues

Que votre cœur se dérobe

Avisez donc sur la pelouse

La marchande de robes.

 

Là-bas sous les acacias

De beaux imprimés…

Les tissus de Laetitia

Réjouissent les déprimés.

 

Il se dit jusqu’à la C.I.A.

Que c’est de ces tissus

Que la réputation de Laetitia

Serait issue…

 

Dominique Montalieu

« détourneur de mots »

Inédit 04.2019

 

Posté par Jeff labrit à 15:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 avril 2019

Aux objets trouvés

 

 

Il courrait

Les objets trouvés

Ceux de l’ile de Ré

De Paris ou de Roubaix…

 

Mais qu’y cherchait-il ?

 

Son parapluie

Au solarium oublié ?

Un dessus de lit

Ou une paire de souliers ?

 

Il courrait

Encore et toujours !

 

De Knokke Le Zoute

A Ouarzazate

Il courrait les routes

Cherchait-il son transat ?

 

Mais non !

Qu’avait-il donc perdu ?

 

Son alliance

Chez madame Claude égarée ?

Ou sa balance

Bien moins tarée…

 

…Que lui ?

 

Car dans ce casse-tête

Il avouera éperdu

Que c’est la tête

Qu’il avait perdue !

 

 

Dominique Montalieu

« détourneur de mots »

Inédit 04.2019

Posté par Jeff labrit à 16:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 avril 2019

Un sale 15 avril Ile de la Cité...

Paname

A mal

A son Ame

 

Sur le macadam

Elle pleure

Notre Dame

 

Mais ses larmes

Sauveront la belle

Des flammes

 

Notre Dame

Ne restera pas

Dans la panade

Posté par Jeff labrit à 13:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]


26 décembre 2018

Emeu que j’aime (variante): n'est-ce pas mieux?

 

 

Un émeu qui se meut

C’est émouvant

Mais un émeu qui s’émeut :

Ça vous remue !

 

Dominique Montalieu

« détourneur de mots »

Inédit 26.12.18

Posté par Jeff labrit à 15:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Emeu que j’aime

 

 

Un émeu qui se meut

C’est émouvant

Mais un émeu qui s’émeut :

Ça vous bouge !

 

Dominique Montalieu

« détourneur de mots »

Inédit 26.12.18

Posté par Jeff labrit à 15:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 décembre 2018

Papa par-ci, papa par-là… (pour petits mais aussi pour les papas &...mamans!)

 

 

« Moi, mon papa,

C’est le plus grand !

 

-Ben moi mon papa,

Mon papa à moi…

 

C’est le plus fort ! »

 

Papa par-ci, papa par-là…

 

« Moi, mon papa,

C’est le plus costaud !

 

-Ben moi mon papa,

Mon papa à moi…

 

Il me soulève d’une main ! »

 

Papa par-ci, papa par-là…

 

« Moi, mon papa,

Il a une grosse barbe !

 

-Ben moi mon papa,

Mon papa à moi…

 

Il pique très fort

Quand il me fait des bisous,

 

Car mon papa

C’est le roi des bisous !

 

-Moi, mon papa,

Il pique aussi

Quand il me fait des câlins,

 

Car mon papa

C’est le roi des câlins ! »

 

Papa tout doux

Quand il fait des bisous,

 

Papa câlin

Tous les matins !

 

Papa par-ci, papa par-là…

 

« Oui p’tit frère

Notre papa à nous,

Il pique beaucoup !

 

Mais que c’est doux,

 

Quand il nous fait

Des bisous et des câlins ! »

 

 

Dominique Montalieu

« détourneur de mots »

Inédit 12.2018

Posté par Jeff labrit à 18:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 décembre 2018

Un 11 décembre sur la terre

 

 

Il en avait

Plein la hotte

Vous savez

Celui qui nous botte !

 

Survolant la France

Qui riait jaune

Afin d’apaiser les souffrances

Il ralentit son drone.

 

Las au-dessus de l’Alsace

Il dût retenir

Sa lourde besace

En entendant son équipage hennir.

 

Dans une chouette ville de l’Est

Un crétin de Chérif

Se croyant sans doute au Far West

Tirait indifféremment sur gros ou chétifs !

 

« V’là qu’ça recommence ! »

Maugréa le père Noël !

« Quelle démence ! 

Je m’fais la belle ! »

 

Il en a

Plein les bottes

Vous savez…

A qui la faute ?!

 

 

 

Posté par Jeff labrit à 11:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 décembre 2018

Café ou déca ?

 

 

Café

Ou

Déca ?

 

Grain de café

Ou

Grain de rien

 

C’est la valse

C’est la valse

 

Caféine

Ou

Café off

 

Grain de café

Ou

Grain d’ennui

 

C’est la valse

C’est la valse

 

Mais la déca

La décadence

 

Quand le déca

Le déca danse…

 

Grain de café

Et

Grain de folie !

 

Dominique Montalieu

« détourneur de mots »

Inédit 12.2018

Posté par Jeff labrit à 10:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]