Les Maux Camés

31 décembre 2017

Se mettre sur son 31…

Se mettre sur son 31

 

Une année qui se consume

Un 31 sans suite ?

 

Un 31 sans sweat !

 

 

…Un 31 posthume

3 pièces !

 

Des cendres du 31

Pour

Défier le 1er

 

Descendre le 31

Pour

Envier le 1er

 

Décembre le 31

Janvier le 1er

 

Se mettre sur son 31

Pour passer le 1er

 

Un 31 qui se consomme

Une année ? De suite !

 

Bonne consu (om) mation à tous

Et puis

Une bonne année à venir !

Posté par Jeff labrit à 16:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]


11 décembre 2017

Chagrin d’amour

 

 

Il l’avait aperçue

Le matin

Sortant de sa chatière…

 

Elle ne l’avait pas regardé !

 

Il l’avait guettée

Le midi

Rentrant par sa chatière…

 

Elle l’avait ignoré !

 

Il s’était déclaré

Le soir

Sortant de sa chatière…

 

Elle l’avait dédaigné !

 

Il s’en fut désespéré

La nuit

Fuyant la chatière…

 

Elle l’appela en vain !

 

Il avait perdu

La raison

Loin de la chatière…

 

…Chat grain d’amour !

 

Dominique Montalieu

« détourneur de mots »

Inédit 12.2017

Posté par Jeff labrit à 11:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 décembre 2017

Tristan le gardien de square

 

 

Il gardait le square

Debout tout debout

Pas la moindre escarre

Mais des cors au bout…

 

Au bout des pieds.

C’est qu’il en faisait

Des pas quand il épiait

Les gamins dans les fraisiers !

 

Et y avait aussi les grands

Les grands qui s’bécotaient …

Et lui qui était garant

De ces amours tarabiscotées !

 

Mais lui restait seul

Il gardait le square…

Attendant son Yseult

Il gardait l’espoir !

 

Dominique Montalieu

« détourneur de mots »

Inédit 09.2017

Posté par Jeff labrit à 17:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 novembre 2017

Bellâtre

 

 

Bellâtre…

On l’appelait bellâtre :

Faut dire

Qu’il en consommait !

 

Il fuyait

Son foyer…

 

« Pas de fumée sans feu ! »

 

La p’tit’ allumette

En était toute rouge :

Elle en souffrait…

 

Elle finit par lui déclarer

Sa flamme !

 

Bellâtre…

On l’appelait bellâtre

Faut dire

Qu’il se consumait !

 

Il regagna

Son foyer…

 

« Pas de fumée sans eux ! »

 

Dominique Montalieu

« détourneur de mots »

Inédit 09.2017

Posté par Jeff labrit à 18:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Laid le chat ?

 

 

Monter sur le parapet

Et puis laper

Laper le lait

S’en tapisser le palais.

 

Certains le trouvent laid

Là sur le canapé

Allez ! S’il vous plait

Foutez-lui la paix !

 

Car il n’est pas laid

Le chat sur le parapet !

A nous il nous plait

Une fois le lait lapé :

 

Avec sa démarche

Chaloupée

Nous on le trouve…

Plutôt réussi !

 

Dominique Montalieu

« détourneur de mots »

Inédit 09.2017

Posté par Jeff labrit à 18:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]


14 novembre 2017

Tout va très bien…

 

 

Tout va très bien

Madame la banquise…

Jusque-là : oui !

 

Mais un jour

Un jeune phoque

Tomba amoureux.

 

Jusque-là…

Rien à redire :

C’est de son âge !

 

Tout va très bien

Madame la banquise…

Sauf que…

 

Sauf que c’est

D’une jeune louve

Qu’il était amoureux !

 

Ses parents effarés

Tentèrent bien

De le dissuader :

 

« Te rends-tu compte

Une louve c’est fait

Pour voir le loup ! »

 

Tout va très bien

Madame la banquise…

Qui crie au loup !

 

Mais le jeune phoque

N’en fit

Qu’à sa tête…

 

Il était si épris

Il était si têtu

Il était si transi

 

Que ses parents

Baissèrent les bras

Et laissèrent glisser !

 

Tout va très bien

Madame la banquise…

Jusqu’au soir où…

 

Auprès de son amoureux

La jeune louve mit bas…

Loufoque non ?!

 

Dominique Montalieu

« détourneur de mots »

Inédit 11.2017

Posté par Jeff labrit à 16:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 novembre 2017

10.000 ème...

Oui, 10.000ème visite ce soir: merci à vous tous & merci & bravo au 10.000ème!

 

A bientôt, j'espère!

 

Dominique dit Jeff le Labrit

Posté par Jeff labrit à 23:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 octobre 2017

Prendre sa plume (ou l’émoi pour le dire)

 

 

Bien avant l’envoi

Tout au bord du lac

Demeurer sans voix

Devinant un cygne « white and black »…

 

Alors pour le décrire prendre sa plume

-Plaisir insigne-

En bravant l’écume :

Etait-ce un signe ?

 

Ecrire pour le dire :

Mais…un cygne puis deux ?!

-Je les entends médire :

« Un blanc et un noir c’est pourtant pas hideux ! »

 

C’est donc d’un geste preste

Quand la nuit peu à peu se dessine

Telle une chanson de gestes

Qu’on s’initie au langage des cygnes…

 

Dominique Montalieu

« détourneur de mots »

Inédit 10.2017

Posté par Jeff labrit à 22:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Zizanie au poulailler

 

 

Dans un poulailler

Une poule et deux œufs…

Oui dans le Blayais

Un trio peu taiseux.

 

Nul c’est sûr n’ignore

Qu’une poule qui n’a qu’un seul œuf

Perd très vite le nord :

Mais voyons cela d’un œil neuf.

 

« Un œuf c’est déjà dur

-Et là c’est pas une coquille !-

Alors en avoir deux quelle torture… »

S’exclamait la poule droite sur ses quilles…

 

« Car si mes œufs sont jumeaux

Trop souvent ils se chamaillent ! » :

Une révolte couverait elle donc à mi mots

Au travers de cette rimaille ?

 

Sans aucun doute si la poule mouillée

Ne rabiboche pas rapidement

Ses deux œufs brouillés !

 

Dominique Montalieu

« détourneur de mots

Inédit 10.2017

Posté par Jeff labrit à 21:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 octobre 2017

L’Ecole des Femmes acte 2 Scène 5 (revue et corrigée-oui, car si tu ne bats pas tes femmes tous les matins… J ): ARNOLPHE, AGNES.

ARNOLPHE
« -La promenade est belle.

 

AGNES
-Fort belle.

 

ARNOLPHE
-Le beau jour!

 

AGNES
-Fort beau.

 

ARNOLPHE
-Quelle nouvelle?

 

AGNES
-Le petit chat est là ! »

sculpture Clarisse 1

Posté par Jeff labrit à 13:08 - Commentaires [1] - Permalien [#]