Les Maux Camés

04 octobre 2018

Qui es-tu?

Qui es-tu, visiteur des Etats-Unis qui vient très régulièrement sur ce site, avec du jamais vu le 2 octobre: plus de 100 fois ! Merci de me laisser un petit message...

Posté par Jeff labrit à 10:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]


10 août 2018

Arrivée de "A moi, conte, deux mots!"

photo du livre

 

Il vient tout juste d'arriver! Je vais donc pouvoir honorer les premières réservations dès ce weekend !

Posté par Jeff labrit à 13:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 août 2018

Sortie très prochaine de "Mots-coeur parfois moqueurs..."

IMG_20180808_180009

IMG_20180808_180149

IMG_20180808_181213

Posté par Jeff labrit à 11:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 août 2018

premiere pageSortie le 15 août de "A moi, conte, deux mots!" pastiche de contes de notre enfance, exclusivement réservé aux adultes & merveilleusement illustré par Laurence Tran. Si vous êtes intéressés, n'hésitez pas à nous le dire...

Posté par Jeff labrit à 10:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 août 2018

Le cil

 

 

Le cil

Celui que j’ai à l’œil

Car plutôt intrépide

Est-il faut le dire-…

 

…Un poil gracile !

 

Je vous entends

Déjà objecter :

« Tout cela est

Un peu…

 

…Fa cil » !

 

Mais que voulez-vous

Je n’y peux rien

Il est attachant car aussi…

 

…Si do cil !

 

Et puis serviable

Il sait se mettre en quatre

Et même coupé en deux

C’est un rapide…

 

…Mi cil !

 

C’est ainsi

On n’y peut rien

Il connait la musique…

 

…Du sol au plafond !

 

Mais où donc

Peut-on le trouver ?

Perdu au milieu de cinq ou…

 

…Sicile ?

 

Mais non

Quel imbécile

Je fais :

 

C’est chez moi

-Et qui plus est- à l’œil

Qu’il a élu…

 

Domi cil !

 

Dominique Montalieu

« détourneur de mots »

Inédit 08.2018

Posté par Jeff labrit à 17:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]


26 juillet 2018

Cabot…

 

 

Le chat botté

Chapeauté

 

Cahotait !

 

Le chat botté

Cahotait ?

 

Oui non seulement

Le chat botté

Cahotait

 

Mais en plus

Le chat botté

Clapotait !

 

Et puis aussi de ci de là

Le chat botté

Jabotait !

 

Mais pourquoi donc

Le chat botté chapeauté

Cahotait clapotait et jabotait-il ainsi?

 

C’est que le chat botté

Se croyant le long de

L’ile de Beauté…

 

…Cabotait !

 

Oui le chat botté chapeauté

Cahotait clapotait jabotait et cabotait

Mais pas…

 

…Non pas le long de l’ile de Beauté !

 

Non le chat botté

Cahotait clapotait jabotait et cabotait

Sur le Tage !

 

Sur le Tage ?

Cabotage ?!

 

Sabotage !

Cria le chat botté chapeauté

Qui avait du chien !

 

Quel cabot !

 

Car pour caboter

Même cahotant clapotant et jabotant

Chapeauté…

 

Il faut avoir du chien !

 

Dominique Montalieu

« détourneur de mots »

Inédit 07.2018

Posté par Jeff labrit à 12:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Où donc ai-je mis mon petit cochon ? (pour nos amis de l'ouest...& les autres !)

 

 

 

Dans la campagne

Près de Saint Nazaire

Avec sa compagne

S’étonnait Césaire.

 

« Ce matin encore

Nous avions deux porcelets

Trois poules qui picorent

Et puis un chien peu zélé !

 

Ce midi nous avons

Mangé une poule

Lavé nos mains au savon

Et changé deux ampoules.

 

Ce soir prêt à nous coucher

On a lavé nos deux volatiles

Et puis un cochon douché :

Mais… le second où donc est-il ?

 

Cette nuit on a inspecté son armoire

Ses affaires de bambin :

Il a fait sa valise et de mémoire

Manque son maillot de bain ! »

 

Dans la campagne

Près de Saint Nazaire

Avec sa compagne

Se morfondait Césaire.

 

Vite visiter les plages alentour

Et près du ciné de Pornichet

Leur sang ne fit qu’un tour :

Là ! Le porcinet pleurnichait…

 

Lui qui voulait

Aller du port au ciné !

 

« Mince alors ! Où les porcs

Vont s’nicher ! »

Entendit-on alors à Pornichet !

 

Dominique Montalieu

« détourneur de mots »

Inédit 07.2018

Posté par Jeff labrit à 12:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 juillet 2018

Pas l’pied !

 

 

 

Il était

Une jambe

Amoureuse…

 

…D’un pied !

 

Elle le cocoonait

Lui mijotait

Ses plats préférés : des œufs…

 

…Mi- mollets !

 

Et puis aussi

Si on remonte

Plus haut…

 

…Des cuisses de grenouille !

 

Rien de plus normal

Direz-vous

Ils sont…

 

…Si liés !

 

Mais quel boulot

Pour la cheville

Ouvrière…

 

…Qui se syndiqua !

 

Mais elle fut

Sur les genoux

Quand la jambe invoqua…

 

…Son droit de cuissage !

 

Alors épuisée

La cheville

Prit…

 

…Sa jambe à son cou !

 

On vit alors

La jambe

Perdre…

 

…Pied !

 

Dominique Montalieu

« détourneur de mots »

Inédit 07.2018

Posté par Jeff labrit à 19:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 juin 2018

Le dindon de Gwendoline

 

 

Il était une fois Gwendoline

Et son ami un élégant dindon

 

Ding dong ding dong

 

Celui-ci aimait la mandoline

Faut dire qu’il avait un don

 

Ding dong ding dong

 

Mais problème ce vendredi

Pour l’ami dindon…

 

Ding dong ding dong

 

Dans son smoking le dandy

Dodeline : la faute à l’amidon ?

 

Ding dong ding dong

 

Et v’là le dindon qui se dandine

Gwendoline Gwendoline

 

Ding dong ding dong

 

Un dandy qui se dandine

Un dindon qui dodeline

 

Ding dong ding dong

 

C’est la faute à Gwendoline

Gourgandine gourgandine

 

Ding dong ding dong

 

Là-haut sur la colline

Le dindon pourtant dine

 

Ding dong ding dong

 

Il dine mais glougloute

Et Gwendoline a un doute

 

Ding dong ding dong

 

N’aurait-elle pas si pressée

Sa chemise trop empesée ?

 

Ding dong ding dong

 

Et v’là le dindon qui tousse

Et tout autour tous toussent

 

Ding dong ding dong

 

Pauvre dindon c’est redondant

Tousser autant dehors que dedans

 

Ding dong ding dong

 

Une idée vient enfin à Gwendoline :

Un p’tit coup de ventoline…

 

Ding dong ding dong

 

Et là-haut sur la colline

Le dindon fit enfin entendre

Sa mandoline…

 

Au bonheur de Gwendoline

 

Ding dong ding dong.

 

 

Dominique Montalieu

« détourneur de mots »

Inédit 06.2018

Posté par Jeff labrit à 09:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 juin 2018

Elle avait fondu…

 

 

 

Toute la journée

Il l’avait rêvée

Avait tambouriné

N’y était pas arrivé…

 

…Elle se refusait

N’était pas prête

Ses non fusaient…

Point besoin d’interprète !

 

Vint alors la soirée

Il fit alors le siège

De sa belle espérée

Qui vaincue lui dit : « j’m’désagrège ! »

 

Il dut alors quitter la place

Pleurant son amour perdu :

Il n’aurait pas sa glace…

Elle avait fondu !

 

Dominique Montalieu

« détourneur de mots »

Inédit 06.2018

Posté par Jeff labrit à 11:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]